Réunionrama Voyage tourisme île de La Réunion. Photos et vidéos

Rechercher

Aller au contenu

Menu principal:


La faune de l’île de la Réunion, photos et vidéos.

La Réunion > Faune

Affichage plein écranPrécédentPlaySuivant

La faune de l'île de la Réunion

Aucune dangerosité quelconque à déplorer de quelque animal que ce soit hormis les requins si vous choisissez de vous baignez hors des lagons. On peut résumer la faune de l'île de la Réunion ainsi : de nombreuses espèces d'oiseaux pour la plupart protégés, des insectes, des caméléons et des lézards. Ajoutons le tangue (voir article et vidéo ci-dessous) et bien sur la faune océanographique locale tel que les baleines, les requins et les dauphins pour citer les plus imposants.

Pendant la période nuptiale la livrée du cardinal (foudia madagascariensis) rougit partiellement
cardinal

Comment respecter la nature ?

  • Ne pas ramasser de plantes
  • Pas de feu en dehors des zones réservées à cet effet
  • Ne pas abandonner les déchets
  • Ne pas ramasser de coraux, même sur la plage

Diaporama : le bouton de gauche permet d'activer l'affichage plein écran. Le défilé des images est automatique une fois la lecture enclenchée.

Les disparus

  • La tortue terrestre qui pouvait mesurer jusqu'à plus de 70 cm
  • Le célèbre dodo ou solitaire, c'était une sorte de grosse oie incapable de voler
  • Le perroquet Mascarin
  • La huppe de Bourbon
  • Le flamand rose

Vidéo : Le Tangue (Tanrec)

Espèces protégées
Oiseaux endémiques
Le papangue ou busard de Maillard (circus maillardi) le seul rapace de l'île. Le tuit-tuit, le tec-tec, le merle, le zoizeau blanc, le papangue, le zoizeau la vierge, l'hirondelle, le salagane, le zoizeau lunette vert, le taillevent ou pétrel de Barau.
Oiseaux indigènes
Le paille en queue (phaeton lepturus) reconnaissable grâce à ses deux longues plumes qui lui servent de queue, il niche dans les falaises et se nourrit de poissons. La tourterelle malgache ou pigeon ramier et la poule d'eau.

Papillons de jour endémiques

L'Antanartia b.borbonica et le papilio phorbanta.
Reptiles
Les lézards verts et l'endormi.

Le tangue (Tenrec ecaudatus)

Appelé aussi Tenrec, ce mammifère insectivore utile (il se nourrit de vers blancs qui parasitent les champs de cannes) a été importé de Madagascar. Sa chair est appréciée mais sa cuisson est délicate. Sa chasse réglementée est autorisée de février à avril. En grandissant, un pelage brun remplace ses piquants blancs. Il hiberne en s'enfermant dans un terrier durant l'hiver.

Le babouk (Heteropoda venatoria)
Cette araignée prédatrice ne tisse pas de toile, c'est une utile chasseuse de cafards, son déplacement rapide fait penser à celui du crabe. Il est préférable d'éviter d'écraser un babouk femelle, les petits s'échapperaient alors du sac par centaines. Sa piqûre peut être douloureuse heureusement elle a plutôt tendance à fuir qu'à agresser mais elle sait se défendre si vous la taquinez un peu trop, elle peut progresser par petits sauts. Sa taille peut aller jusqu'à plus de 12 cm ! Elle se cache dans les habitations et apprécie les bananiers. Un babouk devient adulte en trois mois.

L'escargot géant : l'achatina fulica

Ce mollusque gastéropode peut mesurer jusqu'à plus de 20 centimètres de longueur, polyphage il consomme peu de végétaux mais se nourrit principalement de fruits et de légumes, il est considéré comme une espèce envahissante (il peut pondre jusqu'à plus de 1000 oeufs par an). L'achatina fulica est consommable (très riche en protéine mais moins savoureux que les escargots de bourgogne), il faut le faire cuire longuement afin de détruire ses parasites (nématode) vecteurs de maladie (méningo-encéphalite). Cette maladie peut aussi se transmettre lors d'un contact manuel avec l'animal mais les cas de contamination restent très rares. Contrairement aux escargots d'Europe, il n'hiberne pas, ce qui lui permet d'avoir une croissance plus importante et d'être plus volumineux que ceux-ci.

Une véritable oeuvre d'art !
babouk

Le sac à oeufs du babouk peut contenir plusieurs centaines de petits.

Phelsuma
Lézard vert

Achatina fulica (taille réelle 17 cm)
escargot

Agame calotes
lézard

Tisserin gendarme
(Ploceus cucullatus)

oiseau bélier

Photo : margouillat avec sa proie (papillon de nuit)

Vidéo caméléons (endormis)

Vidéo Oiseaux ile de la Réunion
"Bann zwazo la kaz" Tisserins, Cardinaux, Merle de Maurice, Géopélie Zébrée


Revenir au contenu | Revenir au menu